Back to Top
 
 
 

Monthly Archives: octobre 2016

Stage porte ouverte de Taijiquan et Qigong le samedi 1 octobre 2016

Date : Samedi 1 octobre 2016

Endroit : Salle de l’école communale de Gozée-Là-Haut

Programme :
1er demi-stage de 10h30 à 12h30
10.30h : échauffement pour tous
11.00h : pour les visiteurs néophites, choix entre initiation Taiji et Weitan QiGong,
11.00h : pour les pratiquants du Taiji, choix entre le Taiji Yang et l’initiation au Neitan Qigong
12.30h : PAUSE REPAS
2e demi-stage de 13h30 à 16h30
13.30h : pour tous, choix entre Taijiquan Yang et Taijiquan Chen)
15.30h : PAUSE
15.45h : pour tous, le Weitan Qigong et le Taijiquan en musique
16.30h : FIN du stage
Organisation :
Ce DOUBLE stage « porte ouverte » a pour but de permettre aux néophytes de découvrir ce sport de santé et cet art martial.
Il s’adresse à tous : visiteurs, pratiquants, débutants et anciens de l’école.
PLUSIEURS GROUPES seront formés pour respecter le niveau de chacun.

Repas : prévoir le casse-croûte ou réserver un repas payant
Avantage : réduction de 25 % sur les cahiers de Taijiquan de l’école durant le stage
Invitation cordiale à tous

Infos :  0486/988767  et   www.taiji-hts.be

L’Espoir thulisien présente : « Larguez les amares ! »


 L’Intrigue :L’action se déroule au mois de mai avant la saison estivale, dans un petit bar-tabac faisant pension de famille, sur la côte bretonne.

Trois amis et la patronne du bar se retrouvent pour la traditionnelle partie de « belote »…

Maurice, dominé et malmené par sa femme Gisèle, ne peut se résoudre à larguer les amarres. Ses amis, Claude et Gilbert, qu’il retrouve chaque matin à l’auberge de Pauline, veulent le sauver de la déprime et le grandir aux yeux de sa femme.

Pour cela, ils vont imaginer, au cœur même de l’auberge, un scénario qu’ils croient bien rôdé et auquel Maurice doit faire participer, à son insu, sa redoutable épouse…

Distribution :

Gilbert  –     Claude Michaux

Claude  –    Fabien Henrard

Maurice –      Daniel Wojstalik

Gisèle –           nie Lafineur

Pauline  –     Bernadette Lejeune

Anaïs  –   Mercedes Lerminieau

Mlle Crampon  –  Suzanne Bourlard

Félix Roulard  –  Jean-Marc Piot

Arsène Pichon  – Gaël Grandgagnage

Mme Pichon       – Eddy Depaep

Grimes et maquillage   – Jocelyne Claro

Souffle de l’Esprit  – Florence Kruk

Décoration  – Freddy Bouty

Régie plateau –   M. Grandgagnage

Régie son  – Joël Inconstant

La Cie théâtrale Tous en Scène à fêté, en 2015 ses vingt ans, elle est issue d’un atelier théâtre du centre culturel de Sivry-Rance, mais lorsqu’elle à dû voler de ses propres ailes, elle s’est tournée vers quelques comédiens des « Gens d’Rinlies », au fil des années, ceux qui parlaient la langue maternelle (le français) et ceux qui parlaient la langue paternelle (le patois) , ont joué chaque année pour une partie

une pièce française et pour les autres une pièce patoisante. C’est comme cela que le public français , comme le public wallon à le plaisir de retrouver deux fois par an, les comédiennes et comédiens de notre belle région.

Expo : Stéphane VEE

Suite au succès phénoménal et à la demande du public, l’exposition est prolongée jusqu’au 17 octobre

(en semaine de 9h à 16h)

Le travail de Stephan Vee s’articule autour de plusieurs axes, et met en évidence des capacités d’adaptation dans un environnement résolument tourné vers le futur.

Chaque installation, objet ou intégration est une intervention directe sur notre conscience.

Ses recherches plastiques reposent en grande partie sur un examen critique de ce qui émerge de nos sociétés, dans les communications sociales, l’individualisme et à travers toutes les strates des cultures identitaires.

Mais Stephan Vee cherche aussi avec ses projets, à questionner nos propres bases, les bases que nous partageons tous : les fondations (et le bien-fondé ou non…) de ce qui nous a été inculqué, transmis sans approbation initiale, en matière de croyance, de comportement, de morale.

Sans jamais exploiter ces sujets, mais au contraire en leur donnant des pouvoirs, Stephan Vee nous donne quelque chose de plus, qui se cache derrière l’aspect esthétique.

En relation avec le concept de l’adaptabilité, l’humain dans sa déroute devient alors matière à projection, voire à manipulation.

Toutes ces transformations subies par notre compréhension ont une incidence sur nos comportements.

Mais ces métamorphoses progressives ramènent toujours aux lois constitutives de la nature, à une époque de changement rapide et radical.

 

Bonnet d’âne hyper connecté, 2015, acrylique et laque sur papier, 215x150cm.

Migration temporaire, résine, métal, 684x572x26cm, installation, parcours Fluide, Thuin, 2015.

http://www.fluide-thuin.be/artists/stephan-vee/

Télésambre : L’exposition de Stephan Vee à voir jusqu’au 24 septembre au Centre culturel de Thuin

Carolo d’origine, Stephan Vee a roulé sa bosse à Bruxelles et Anvers avant d’établir son atelier à Thuilies. L’artiste qui expose fréquemment en Hollande ou en Allemagne présente ses derniers travaux au Centre Culturel de Thuin. On peut les voir jusqu’au 24 septembre. Pour cette journée de finissage, des performances sonores notamment  sont prévues.