Punk attitude… Quand Pascal se jette sur son support encore vierge, ça décoiffe! Il « graffe » autant qu’il dessine et peint. Il est à l’image ce que le trash rock est à la musique (Napalm Death, John Zorn…) : un crachat de tendresse et d’amertume.

Ses bouts de gueules décharnées Fixées en gros plan, avec leurs giga dentures béantes et leurs grands yeux écarquillés au bord des larmes comme surpris et violentés par la brutalité du monde, cela m’évoque du Munch, du Reiser et du Vuillemin aussi – on sent que l’auteur a grandi avec ce que la BD propose de plus « inconvenant », Gentillesse et souffrance. Ricanements et tristesse presque enfantins, mêlés et malaxés. Il y a beaucoup de désarroi mâtiné de lucidité. Il les dessine, ces mots: « la parade des morts vivants » et Forcément les rats et les chiens ne sont pas loin dans ce déluge chromatique « grindcore »;

ces mix électriques de bleu/rouge/noir et de jaune/’ rouge ont une odeur de cramé. Du larsen visuel !

(Jacques De Pierpont)

Exposition du 25 Mars au 16 Avril 2017

Salle polyvalente du
Centre culturel de Thuin Haute Sambre

Rue des Nobles, 32 – 6530 THUIN

En semaine de 9H à 16H & les dimanches de 14 à 18h.