Back to Top
 
 
 

Monthly Archives: septembre 2017

EXPO 32 : Le temps fils !

10 ans de Création Textile

Par Ornella Marotta et ses élèves en Création Textile
de l’Académie des Beaux-Arts « Alphonse Darville » de Charleroi.
C’est en septembre 2007 qu’Ornella Marotta reprend l’Atelier de Création Textile à l’Académie des Beaux-Arts de Charleroi. A travers son cours, elle invite ses élèves à bousculer les idées préconçues « d’ouvrage de dame » en utilisant le textile comme médium d’expression artistique. L’exposition le temps fils, vous présente une sélection d’œuvres de ses élèves réalisées à l’atelier.

 

Vernissage vendredi 1er septembre  19 h

Du 02/09/17 au  17 /09/17

Salle polyvalente du Centre culturel de Thuin Haute Sambre

Rue des Nobles, 32 – 6530 Thuin

Ouvert en semaine de 9h à 16h, les week-ends présence des élèves ou professeur de 14h à 18h

Renseignements :

Centre culturel de Thuin Haute Sambre :
Tel : 071-59 71 00 – Email : info@centrecultureldethuin.be

Académie des Beaux-Arts « Alphonse Darville» de Charleroi :

Tel  071-41 75 11 – Email : acabacharleroi@gmail.com

Ornella Marotta : Tel 0495-44 21 00 – Email : ornellamarotta@yahoo.fr

Introduction

Les missions d’un centre culturel ne sont pas nécessairement orientées vers le monde scolaire.

Pourtant depuis sa création en 1996 celui de Thuin a très vite mis en place un festival « écoles au théâtre » et plus tard, encouragé par le décret mission et le décret culture-écoles, une série de projets en relation avec le dit festival.

La présence des écoles étant très marquée sur notre territoire, il est incontournable de les associer à nos actions et nous aux leurs.

L’intérêt porté à la présence d’acteurs culturels dans les écoles est sans aucun doute en pleine évolution, même si les moyens ne suivent pas forcément.

Cet intérêt se manifeste sous forme de décrets et surtout par la volonté de très nombreux enseignants à ouvrir leur espace-classe à cette présence et à en franchir d’autres à la découverte des multiples facettes que comporte la culture.

Et pourtant force est de constater qu’il n’est pas aisé de faire se rencontrer les deux secteurs, pourtant très complémentaires, si différents dans leur fonctionnement.

Des volontés politiques au terrain…il y a du jeu ! Et peu de moyen.

Heureusement notre territoire est aussi très riche en ressources associatives ce qui encourage une grande diversité de partenariats et de coopération.

Heureusement les portes des écoles s’ouvrent plus volontairement qu’il y a 20 ans.

« Ni les opérateurs culturels ni les familles ni l’école ne peuvent remplir seuls le rôle de l’éducation culturelle. En intégrant la culture à son enseignement, l’école participe à :

La réduction des inégalités

Au respect des variétés et des différences

A la socialisation et à la formation à la citoyenneté des enfants

A la transmission de la culture de notre société

Comment donner sens aux valeurs et aux savoirs – Martine Tassin – Cellule Epicure

Nos échanges actuels se développent avec les écoles fondamentales des ville et communes de Thuin, Lobbes, Merbes-le-Château et Erquelinnes.

Avec le soutien d’une multitude de partenaires locaux et autres tels que la Fédération Wallonie Bruxelles, la Province du Hainaut, la Région wallonne,  les bibliothèques, l’AMO, la Maison des Jeunes, les Musées du territoire, la Maison du Tourisme,  … ceux sans qui… notre démarche n’aurait pas la même saveur.

Un point de vue vidéo

Intégration de la dimension culturelle à l’école – Education Québec

Etre passeur de culture c’est allumer des feux, c’est être pyromane de la curiosité

La Maison de l’Imprimerie présente :

 

Les étudiants de Kikie Crêvecoeur.

Éditions

Vernissage le 25 mars 2017 à 15h00
Depuis 1989, l’artiste plasticienne Kikie Crêvecœur, professeur de l’atelier Gravure et Lithographie de l’Académie des Beaux-Arts de Watermael-Boitsfort, propose chaque année à ses étudiants de participer à la réalisation d’une édition collective. Au-delà l’indéniable aspect artistique de l’initiative, il s’agit pour elle d’encourager au sein de son atelier un esprit de collaboration et de complicité autour d’un projet commun. Il s’agit également de confronter les étudiants aux exigences d’un travail collectif requérant discipline et précision. Les thèmes choisis, qu’ils soient imposés, le résultat de consultations auprès des étudiants ou liés à une actualité particulière, sont très variés. Cela va, entre autres, de la création d’un calendrier lors de la première édition à la réalisation d’une estampe inspirée d’une lettre de Rik Wouters pour la plus récente en passant par le jeu de cartes, l’illustration de haïkus ou la réinterprétation de l’histoire du Petit Chaperon rouge. Certains thèmes trouvent également leur source dans des collaborations extra-muros. En effet, plusieurs éditions sont le fruit d’échanges entre les étudiants de l’atelier de Kikie Crêvecœur et ceux de l’Académie de musique d’Eghezée, les graveurs trouvant leur inspiration dans des musiques composées pour l’occasion ou les musiciens improvisant sur des images réalisées par les graveurs. Une fois le thème décidé, Kikie Crêvecœur donne ses indications concernant le format et le nombre d’exemplaires à réaliser. Les techniques utilisées couvrent la palette des possibilités offertes par l’art de l’estampe – lino, litho, bois, pointe sèche, eau forte, etc… et sont généralement laissées au libre choix de chaque participant. La présentation finale de chaque projet fait l’objet d’un soin tout particulier. La diversité des formes et des matériaux en témoigne. Reliures classiques, boîtiers colorés, banderoles, coffrets en bois, … font de ces éditions de véritables objets d’art. Pour les reliures plus complexes, il n’est pas rare qu’un relieur professionnel soit invité à venir prodiguer ses conseils aux étudiants. La réalisation d’éditions est source d’échanges non seulement entre les étudiants eux-mêmes mais également avec d’anciens étudiants ou des artistes extérieurs à l’Académie travaillant dans d’autres disciplines et désireux de participer à l’aventure. Certains étudiants se prennent au jeu et poussent l’expérience plus loin en développant leurs propres projets d’édition, soit seuls, soit en duo. L’exposition de fin d’année de l’Académie terminée – où l’édition figure naturellement en bonne place – chaque étudiant reçoit son exemplaire. Un exemplaire est archivé au Centre de la Gravure et de l’Image imprimée, d’autres sont offerts à diverses institutions culturelles. L’exposition organisée à la Maison de l’Imprimerie de Thuin rassemble les 27 éditions réalisées à ce jour par l’atelier de Kikie Crêvecoeur et illustre, par la variété des formes, des thèmes traités et des techniques utilisées, la richesse de l’imaginaire créatif de ses étudiants.

La naissance d’Erquelinnes et son développement

Erquelinnes est le point de convergence de la frontière franco-belge, de la Sambre, de la ligne de chemin de fer Paris – Cologne et d’un réseau routier dense.
La promenade vous invite à partir à la découverte de ce qui fut à l’origine du village d’Erquelinnes et de son développement.
Au départ de la ferme du château, un circuit d’environ 6 km vous en apprendra davantage sur le site de la gare internationale, la Sambre, son port de plaisance et l’écluse de Solre-sur-Sambre.
Ce circuit se terminera à la ferme du château par une exposition.



Ouverture et circuit libre: samedi 9 septembre de 14h à 19h et dimanche 10, de 10h à 19h, itinéraire à retirer sur place.

Animations: conf. par J.Delafontaine « La naissance d’Erquelinnes et son développement », sam. et dim. à 16h; expo « Voies d’eau, de terre et de fer ».

Petite restauration

Haute-Sambre en Transition :  » Voies d’eau, de terre et de fer « 

Dans le cadre des journées du patrimoine sur le thème  » Voies d’eau, de terre et de fer «  , ces 9 et 10 septembre prochains, Haute-Sambre en Transition vous propose une conférence et un exposé sur notre ligne ferroviaire, la ligne 130 A.

En 1852, l’inauguration du chemin de fer entre Charleroi et la frontière française ouvrait de nouvelles perspectives pour le développement démographique et économique des villages bordant la Haute-Sambre. Pendant plus d’un siècle, la ligne ferroviaire connut un trafic soutenu de convois chargés de charbon et de produits de la sidérurgie wallonne, mais aussi de trains internationaux prestigieux. Aujourd’hui, après avoir perdu de sa superbe, ce patrimoine vivant est menacé. Venez à la découverte de son histoire et de son présent.

La conférence le samedi 9 septembre à 19h30 : Duncan Smith, ( historien de la ligne et habitant de Lobbes) vous présentera l’histoire de la ligne mais également les menaces qui pèsent sur son avenir. A l’aide d’images, d’illustrations, d’anecdotes et de retours de vagabondages Duncan vous fera découvrir la grande richesse de la ligne. Richesse qui doit être préservée voire développée.

L’ exposition sur le sujet  vous est proposée en accès libre le dimanche 10 septembre de 9h30 à 16h00.

Adresse du jour : Espace Transition, rue de l’Abbaye, 30A 6540 Lobbes. Bienvenue à tous!

La ligne en gare de  Hourpes.

Résultats de recherche d'images pour « ligne sncb 130a »

Pour l’ASBL Haute Sambre en Transition
Ingrid Hoebeke,secrétaire.

Ateliers « Arts Plastique et Citoyenneté » pour les 6 / 12ans.

Rentrée le mercredi 20 septembre 2017 à 13h30

Ateliers « Arts Plastique et Citoyenneté »

du Centre d’Expression et de Créativité LaSouris QuiCrée pour les 6 / 12ans.

Les mercredis de 13h30 à 16h30 au 32 rue des Nobles à Thuin.

Participer aux « Ateliers de LaSouris QuiCrée », c’est tester, découvrir, jouer, expérimenter, contempler, devenir curieux, c’est ouvrir des boites et s’y plonger, c’est se permettre un « aller », et en revenir grandi, c’est partager l’expérience … c’est entrer dans un laboratoire.

Ces « Ateliers de LaSouris QuiCrée » invitent à mettre en dialogue thématique et technique. Les techniques engendrent les thématiques et/ou vice versa.

C’est surtout vivre ces aventures en groupe, ensemble, avec le plaisir de la combinaison de nos différences, de ce qui nous rend unique!

Ces rencontres du mercredi sont assurées par des animateurs professionnels.

Les thématiques

puisées au gré de l’évolution du groupe dans ses aspirations et inspirations, peuvent répondre à des questionnements, soutenir une réflexion, surprendre et amener à des découvertes, …

Les techniques

ou « l’art comme outil ». Une subtile approche des techniques 2D et 3D développées dans les arts plastiques. Dessin, peinture, gravure, photo, sculpture, installations … Jouer avec les matières et les textures. Rencontrer des artistes. C’est ici que « Laboratoire » prend tout son sens!

Les « Ateliers de LaSouris QuiCrée » c’est le plaisir d’une dynamique d’Expression et de Créativité visant à favoriser l’émancipation de chacun, à son rythme, au sein du groupe.

 

… »c’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche ».

Pierre Soulages

Bienvenue à tous au 32 de la rue des Nobles à Thuin.

 

En Bref :

Les Ateliers de LaSouris QuiCrée

Dates :

Les mercredis de 13h30 à 16h30 – Du 20 septembre au 20 décembre 2017

Lieu :

Au 32 rue des Nobles à Thuin.

Public :

6-12 ans

Animation :

Régine Riou Artiste / Animatrice

Prix :

Période 4 du 20 septembre au 20 décembre : 13 séances > 78€.

(Payement fractionnable à la demande)

Les ateliers et stages sont accessibles à un tarif préférentiel pour les utilisateurs Article 27.

Groupe : 10 participants maximum

 

Renseignements et inscriptions :

LaSouris QuiCrée

Centre d’Expression et de Créativité

Coordination : Jean-Luc Urbain

Rue des Nobles 32 – 6530 Thuin,

0470 395 811

jean-luc.urbain@centrecultureldethuin.be

 

Retrouvez LaSouris QuiCrée sur :

facebook : LaSourisQuiCreeCCTHS

Instagram : lasourisquicree

Twitter : LaSouris QuiCrée