LES DÉCOUVERTES ARCHÉOLOGIQUES DU BOIS DU GRAND BON DIEU

Connue depuis 1980, la fortification du « Bois du Grand Bon Dieu » à Thuin fait l’objet de nouvelles recherches menées par l’Université libre de Bruxelles, en collaboration avec l’Agence wallonne du Patrimoine (SPW) et la Ville de Thuin.
Deux campagnes de fouilles et de prospections en 2018 et 2019 ont permis de recontextualiser les découvertes anciennes et de préciser la nature de l’occupation du site.
La chronologie générale (1er s. av. J.-C.) est également maintenant mieux cernée grâce au mobilier exhumé. Des silex néolithiques, de la céramique gauloise ainsi que des objets prestigieux en métal seront présentés dans cette exposition. Des panneaux explicatifs permettront de bien comprendre le rôle joué par l’oppidum de Thuin lors de la Conquête de la Gaule par César.

Vernissage le vendredi 4 octobre à 18 h

Exposition du 5 au 23 octobre 2019

Exposition du 5 au 23 octobre 2019

Présentation des résultats des fouilles menées sur l’oppidum celtique

Les découvertes des fouilles indiquent que le site aurait été un lieu de rassemblement festif, un endroit sacré gaulois.

La 2e campagne de fouilles vient de se terminer au Bois du Grand Bon Dieu. Souhaitées par la ville, ces fouilles sont prises en charge par le centre de recherches archéologiques de l’ULB et cofinancées par la Région Wallonne.
L’escarpement rocheux entouré des vallées de la Sambre et de la Biesmelle a suscité l’intérêt des chercheurs locaux depuis longtemps.

L’Office du Tourisme y a proposé une de ses balades insolites. La guide Camille a présenté le site et a conduit deux groupes, soit 80 visiteurs, jusqu’à un lieu de fouilles.
Là, l’archéologue Nicolas Paridaens et son assistante Céline Paquet, du centre de l’ULB leur ont présenté les résultats de leurs recherches.

Des traces d’occupation néolithiques

Ils ont trouvé des traces confirmant une occupation néolithique (3 500 avant J.-C.) et gauloise au premier siècle avant J.-C.. Leur objectif est de caractériser la nature de l’occupation celtique de l’endroit: était-ce un village, une ville, un refuge fortifié momentané? Les trouvailles de cette campagne de fouilles (des objets prestigieux comme une ceinture gauloise d’apparat en bronze, avec des agrafes en forme d’équidé, ornée de pâte de verre colorée; des objets déposés en offrande et non perdus; des céramiques utiles à la fête) donnent une nouvelle orientation à l’interprétation de l’endroit. Il aurait été un lieu de rassemblement, de célébration de fêtes civiles ou religieuses, mariages, sacre de rois, dévotions à des divinités. L’interprétation des trésors de pièces d’or découvertes d’autre part s’orienterait vers des dépôts d’offrandes. Ce ne serait donc pas un lieu d’habitation. Les gaulois, éleveurs et cultivateurs, se sont plutôt établis sur les terres riches et fertiles. On ne sait pas dire d’où ces populations venaient, ni en quel nombre, ni s’il s’agit de Nerviens, d’Aduatuques ou d’autres peuples. Mais il s’agirait bien d’une sorte d’acropole, d’un site majeur du Nord de la Gaule.

Lieu de bataille?

Des traces de bataille se sont aussi révélées: armes, balles de fronde romaines. Ces dernières sont fabriquées dans un plomb dont les romains se fournissaient en Espagne et auquel les gaulois n’avaient pas accès. Leur taille, plus petite que celles trouvées sur les sites de bataille de César à Alésia ou Gergovie ne permet pas aujourd’hui d’affirmer que la bataille du Sabis a eu lieu à Thuin mais ne l’exclut pas pour autant. Situés entre moins 75 et moins 25 avant J.-C., ces combats avec des romains donc, pourraient aussi avoir eu lieu après la bataille du Sabis, dans cette courte période de 50 ans, période trouble et mouvementée.

Nicolas Paridaens se réjouit de pouvoir apporter du sens, expliquer et préciser l’histoire des découvertes de son équipe mais aussi de celles des «pilleurs».

Une troisième campagne est prévue l’an prochain à l’entrée du bois. Elle visera à préciser l’existence d’une porte d’accès.

Texte : Pierre DEJARDIN (L’Avenir 16.08.2019)

Exposition du 5 au 23 octobre 2019

En semaine de 9 h à 16 h & le samedi de 14 h à 18 h – Pas d’ouverture le dimanche

Entrée Libre

Centre culturel de Thuin Haute Sambre – Rue des Nobles, 32 – 6530 THUIN

071/59.71.00 – info@centrecultureldethuin.be
Pan d’accès :
Centre culturel de Thuin Haute Sambre