Back to Top
 
 
 

Expositions

  • EXPOSITION : « I HAVE A DREAM. De l’esclavage aux droits civiques » 20 septembre 2019

    EXPOSITION : "I HAVE A DREAM. De l'esclavage aux droits civiques"

    Les luttes pour les droits civiques menées par les Afro-américains font partie des grands combats d’émancipation de l’humanité. Ce combat est malheureusement toujours d’actualité.
    Trois grands axes seront explorés grâce à l’exposition, aux visites guidées, aux animations, à la conférence et à la projection.
    Faire connaître la réalité historique des luttes afro-américaines.
    Parler du racisme: ses implications et son actualité.

    Questionner les différentes formes de résistance à l’injustice : la résistance violente et non violente, la désobéissance civile (l’objection de conscience, le pacifisme, la grève), la lutte institutionnelle, la discrimination positive, le combat politique pour l’égalité et l’équité, …

    Martin Luther King (1929-1968), son action politique non-violente sera l’occasion de nourrir un questionnement à portée universelle sur les modalités de la résistance à toute forme d’oppression.
    Les panneaux, les vidéos et les photos permettent de passer en revue l’histoire mouvementée des Noirs américains. Ce voyage se fait par le biais d’un rappel des faits historiques incontournables, nécessaires à une meilleure compréhension de la réalité.

    « I HAVE A DREAM »  Prenez un moment pour visiter cette expo bouleversante et éducative, à voir de toute urgence !

     

    INFOS PRATIQUES :
    ★ Vernissage le vendredi 6 septembre 19h – Expo à Thuin du 06/09 au 20/09/2019
    ★ Horaire pour le public (visite libre) du lundi au vendredi 13h/17h30.
    ★ Visites et animations pour les écoles et groupes E.P. et autres sur demande à : actionlaiquethuin@hotmail.com – 071/59.46.26
    ★ Adresse : Eglise Notre Dame du Mont Carmel, Cour de la Paroisse 6530 Thuin (ville haute).

    Organisé par L’Action Laïque de Thudinie en partenariat avec le CAL de Charleroi et le Centre culturel Haute Sambre.
    Gratuit.

  • Angélina DI TURI expose 27 septembre 2019

    L’ouverture à la culture et à la pratique artistique ne serait-elle pas pour les travailleurs avec ou sans emploi, un instrument contre le désenchantement et un sillon pour recréer des chemins d’émancipation ?
    Dans le cadre de l’éducation permanente et soucieuse d’impulser échanges et débats, l’asbl Vie-Esem vous invite au vernissage de l’exposition des créations de :

    Madame Angélina DI TURI

    militante syndicale et membre active de la commission « Travailleurs sans Emploi » de la FGTB Charleroi-Sud Hainaut.

    « Ma peinture s’adresse à chacun en particulier. Elle fait référence à mon vécu, à mes émotions à travers le quotidien. Chacun y trouve ce qu’elle  suscite en eux.
    Artiste en herbe, j’aime partager mon art avec les autres ce que je considère comme »une partie de moi-même »;mes créations et je ne souhaite pas être condamnée à rester cloîtrée.
    …Mes créations ne valent rien, personne ne va aimer ça… C’est une réflexion que je me suis déjà faite et qui caractérise bien l’incertitude dans laquelle je me trouve, moi qui crée sans prendre en considération les canons artistiques classiques et en dehors des circuits bien rodés du monde de l’art.
    Je suis toujours étonnée, quand je partage mes dernières créations avec mes proches, avec mes amis,…de voir a quel point leur intérêt est fluctuant, surprenant sur la production de mes peintures… »

    Cette exposition sera visible du 06 Septembre 2019 au 27 Septembre 2019 dans les locaux de notre asbl, rue de la Déportation 21 à 6500 Beaumont
    VERNISSAGE LE 06 SEPTEMBRE 2019 à 18H00

    Entrée gratuite

    Info : 071/589616 – https://www.facebook.com/Vie-Esem/

  • EXPO#32 : ARRÊT SUR IMAGE/HAUTE SAMBRE/DÉCLIC. 28 septembre 2019

    VERNISSAGE LE VENDREDI 2 AOUT à 20h.
    EXPO du 3 août au 28 septembre

     

    Prolongation jusqu'au 28 septembre

     

    ARRÊT SUR IMAGE/HAUTE SAMBRE/DÉCLIC

    Le groupe de photographes « Arrêt sur image/Haute Sambre/Déclic« , créé et animé par le Centre Culturel de Thuin Haute Sambre, expose ses créations. Résultats des nombreuses explorations du territoire de la Haute Sambre par de grands amateurs de clichés, les œuvres présentées reflètent notre somptueux bassin de vie. Venez découvrir ces images arrêtées et rêver devant les portraits magiques et insoupçonnés du territoire qui nous entoure.

    Le groupe de photographes « Arrêt sur image-Déclic-Haute Sambre »,  créé et animé par le Centre Culturel de Thuin Haute Sambre, expose pour ses nouvelles créations.
    Résultats des nombreuses explorations du territoire de la Haute Sambre par de grands amateurs de clichés,  les œuvres présentées reflètent notre somptueux bassin de vie.
    Venez découvrir ces images arrêtées et rêver devant les portraits magiques et insoupçonnés du territoire qui nous entoure.

    INFOS PRATIQUES
    Vernissage : le vendredi 02 août 2019 à 20h.
    Expo du 03 août au 28 septembre 2019
    En semaine de 9 à 15h
    au Centre culturel de Thuin Haute Sambre – Rue des Nobles, 32 – 6530 THUIN
    Entrée libre.« ARRÊT SUR IMAGE/HAUTE SAMBRE/DÉCLIC » participe à l’année d’analyse partagée lancée sur le territoire Haute Sambre formé par les entités de Thuin, Lobbes, Merbes le château, et, Erquelinnes. L’objectif est de créer une image arrêtée de ce territoire. Un temps suspendu décrivant, par la photographie, la Haute Sambre aujourd’hui.

    Une coopérative de photographes

    (Groupe Facebook ARRÊT SUR IMAGE/HAUTE SAMBRE /DÉCLIC)

    définit ensemble une fois par mois des thèmes de « chasse » qu’ils explorent à leur guise au fil du mois suivant, selon leur temps disponible, en groupe ou en individuel, selon les envies et les techniques qui les motivent. Dix images par thème sont partagées via un lien caché sur le site du Centre Culturel, secrète caverne. La réunion suivante permettant aux participants d’échanger sur le trésor photographique mutualisé, rassemblé durant le mois écoulé.Le Centre Culturel, en accord avec le groupe, mettra en place une deuxième exposition, à l’été 2019. Nous espérons trouver les moyens d’une édition papier, un catalogue représentatif de cette aventure partagée.

    Les thèmes envisagés sont :

     

    Cette liste est bien sûr non exhaustive et sera enrichie lors de chaque réunion mensuelle.

    Les sorties sont programmées chaque 3ième samedi du mois à 9h au départ du Centre Culturel de Thuin Haute Sambre (32, rue des Nobles 6530 Thuin).

    GRATUIT.

    Infos & inscriptions :

    Johan BOEYKENS0476/285 985.

    Pan d’accès : Centre culturel de Thuin Haute Sambre

    Le groupe reste bien évidemment ouvert. Bienvenue à tous.

  • EXPO#32 : LES DÉCOUVERTES ARCHÉOLOGIQUES DU BOIS DU GRAND BON DIEU 4 octobre 2019

    Connue depuis 1980, la fortification du « Bois du Grand Bon Dieu » à Thuin fait l’objet de nouvelles recherches menées par l’Université libre de Bruxelles, en collaboration avec l’Agence wallonne du Patrimoine (SPW) et la Ville de Thuin.

    Deux campagnes de fouilles et de prospections en 2018 et 2019 ont permis de recontextualiser les découvertes anciennes et de préciser la nature de l’occupation du site.
    La chronologie générale (1er s. av. J.-C.) est également maintenant mieux cernée grâce au mobilier exhumé. Des silex néolithiques, de la céramique gauloise ainsi que des objets prestigieux en métal seront présentés dans cette exposition. Des panneaux explicatifs permettront de bien comprendre le rôle joué par l’oppidum de Thuin lors de la Conquête de la Gaule par César.

    Vernissage le vendredi 4 octobre à 18 h
    Conférence le jeudi 10 octobre à 19h
    Exposition du 5 au 30 octobre 2019

    Présentation des résultats des fouilles menées sur l’oppidum celtique

    Les découvertes des fouilles indiquent que le site aurait été un lieu de rassemblement festif, un endroit sacré gaulois.

    La 2e campagne de fouilles vient de se terminer au Bois du Grand Bon Dieu. Souhaitées par la ville, ces fouilles sont prises en charge par le centre de recherches archéologiques de l’ULB et cofinancées par la Région Wallonne.
    L’escarpement rocheux entouré des vallées de la Sambre et de la Biesmelle a suscité l’intérêt des chercheurs locaux depuis longtemps.

    L’Office du Tourisme y a proposé une de ses balades insolites. La guide Camille a présenté le site et a conduit deux groupes, soit 80 visiteurs, jusqu’à un lieu de fouilles.
    Là, l’archéologue Nicolas Paridaens et son assistante Céline Paquet, du centre de l’ULB leur ont présenté les résultats de leurs recherches.

    Des traces d’occupation néolithiques

    Ils ont trouvé des traces confirmant une occupation néolithique (3 500 avant J.-C.) et gauloise au premier siècle avant J.-C.. Leur objectif est de caractériser la nature de l’occupation celtique de l’endroit: était-ce un village, une ville, un refuge fortifié momentané? Les trouvailles de cette campagne de fouilles (des objets prestigieux comme une ceinture gauloise d’apparat en bronze, avec des agrafes en forme d’équidé, ornée de pâte de verre colorée; des objets déposés en offrande et non perdus; des céramiques utiles à la fête) donnent une nouvelle orientation à l’interprétation de l’endroit. Il aurait été un lieu de rassemblement, de célébration de fêtes civiles ou religieuses, mariages, sacre de rois, dévotions à des divinités. L’interprétation des trésors de pièces d’or découvertes d’autre part s’orienterait vers des dépôts d’offrandes. Ce ne serait donc pas un lieu d’habitation. Les gaulois, éleveurs et cultivateurs, se sont plutôt établis sur les terres riches et fertiles. On ne sait pas dire d’où ces populations venaient, ni en quel nombre, ni s’il s’agit de Nerviens, d’Aduatuques ou d’autres peuples. Mais il s’agirait bien d’une sorte d’acropole, d’un site majeur du Nord de la Gaule.

    Lieu de bataille?

    Des traces de bataille se sont aussi révélées: armes, balles de fronde romaines. Ces dernières sont fabriquées dans un plomb dont les romains se fournissaient en Espagne et auquel les gaulois n’avaient pas accès. Leur taille, plus petite que celles trouvées sur les sites de bataille de César à Alésia ou Gergovie ne permet pas aujourd’hui d’affirmer que la bataille du Sabis a eu lieu à Thuin mais ne l’exclut pas pour autant. Situés entre moins 75 et moins 25 avant J.-C., ces combats avec des romains donc, pourraient aussi avoir eu lieu après la bataille du Sabis, dans cette courte période de 50 ans, période trouble et mouvementée.

    Nicolas Paridaens se réjouit de pouvoir apporter du sens, expliquer et préciser l’histoire des découvertes de son équipe mais aussi de celles des «pilleurs».

    Une troisième campagne est prévue l’an prochain à l’entrée du bois. Elle visera à préciser l’existence d’une porte d’accès.

    Texte : Pierre DEJARDIN (L’Avenir 16.08.2019)

    Exposition du 5 au 30 octobre 2019

    En semaine de 9 h à 16 h & le samedi de 14 h à 18 h – Pas d’ouverture le dimanche

    Entrée Libre

    Centre culturel de Thuin Haute Sambre – Rue des Nobles, 32 – 6530 THUIN

    071/59.71.00 – info@centrecultureldethuin.be
    Pan d’accès :
    Centre culturel de Thuin Haute Sambre