Back to Top
 
 
 

Introduction

  • Introduction 2 septembre 2017

    Les missions d’un centre culturel ne sont pas nécessairement orientées vers le monde scolaire.

    Pourtant depuis sa création en 1996 celui de Thuin a très vite mis en place un festival « écoles au théâtre » et plus tard, encouragé par le décret mission et le décret culture-écoles, une série de projets en relation avec le dit festival.

    La présence des écoles étant très marquée sur notre territoire, il est incontournable de les associer à nos actions et nous aux leurs.

    L’intérêt porté à la présence d’acteurs culturels dans les écoles est sans aucun doute en pleine évolution, même si les moyens ne suivent pas forcément.

    Cet intérêt se manifeste sous forme de décrets et surtout par la volonté de très nombreux enseignants à ouvrir leur espace-classe à cette présence et à en franchir d’autres à la découverte des multiples facettes que comporte la culture.

    Et pourtant force est de constater qu’il n’est pas aisé de faire se rencontrer les deux secteurs, pourtant très complémentaires, si différents dans leur fonctionnement.

    Des volontés politiques au terrain…il y a du jeu ! Et peu de moyen.

    Heureusement notre territoire est aussi très riche en ressources associatives ce qui encourage une grande diversité de partenariats et de coopération.

    Heureusement les portes des écoles s’ouvrent plus volontairement qu’il y a 20 ans.

    « Ni les opérateurs culturels ni les familles ni l’école ne peuvent remplir seuls le rôle de l’éducation culturelle. En intégrant la culture à son enseignement, l’école participe à :

    La réduction des inégalités

    Au respect des variétés et des différences

    A la socialisation et à la formation à la citoyenneté des enfants

    A la transmission de la culture de notre société

    Comment donner sens aux valeurs et aux savoirs – Martine Tassin – Cellule Epicure

    Nos échanges actuels se développent avec les écoles fondamentales des ville et communes de Thuin, Lobbes, Merbes-le-Château et Erquelinnes.

    Avec le soutien d’une multitude de partenaires locaux et autres tels que la Fédération Wallonie Bruxelles, la Province du Hainaut, la Région wallonne,  les bibliothèques, l’AMO, la Maison des Jeunes, les Musées du territoire, la Maison du Tourisme,  … ceux sans qui… notre démarche n’aurait pas la même saveur.

    Un point de vue vidéo

    Intégration de la dimension culturelle à l’école – Education Québec

    Etre passeur de culture c’est allumer des feux, c’est être pyromane de la curiosité